AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand on laisse tout derrière soi... [pv William Cassel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Quand on laisse tout derrière soi... [pv William Cassel]   Jeu 3 Avr - 16:42

    Le temps était au beau fixe, ce matin là. Un air doux et pur flottait dans l'atmosphère, et un soleil radieux illuminait le ciel. Certes, il faisait légèrement frais, mais on était seulement au Printemps, et les Alpes ne se trouvaient pas loin. Cela aurait pu être une magnifique journée, rempli de gaieté pour tout le monde. Un moment où aucun soucis ne pourrait altéré la bonne humeur environnante. Cependant, Klaus ne ressentait rien de tout ça. Peu importait ces détails, il subissait un changement si radical dans sa vie que n'importe qui dans sa situation serait sujet aux mêmes émotions.

    Il devait retrouver William au Café Soleil, un petit bar du coin. Ils avaient longuement discuté tout les deux, et bien que son ami restait encore indécis, Klaus avait prit une décision. Ce rendez-vous devrait décider si William le suivrait dans sa démarche, ou s'il ne devrait compter que sur lui-même. Effectivement, depuis que le jeune homme s'était découvert cette mystérieuse capacité qu'il était incapable de maîtriser, il se posait énormément de question. Et le fait que son ami subissait les mêmes interrogations, du fait des souvenirs brefs qui lui revenaient, ou des choses qu'il était capable de faire sans s'en rendre compte, avait convaincu Klaus de partir à la recherche de réponses. Il ne pouvait plus rester à faire comme si de rien n'était. Il devait connaître la vérité, et même si sa quête pouvait s'avérer dangereuse, il avait prit sa décision. Et il espérait profondément que William y avait réfléchi et le suivrait.

    C'est pourquoi il sortit de chez lui, l'esprit centré sur ses convictions, et que le beau temps n'avait guère d'emprise sur lui. Il prit sa voiture, tout en pensant au mot qu'il avait laisser à ses parents, leur intimant de ne pas s'inquiéter, et qu'il reviendrait bientôt. Tandis qu'il roulait sur la route de campagne sinueuse menant au village, il se remémora les instants passés en compagnie de Caroline. Il se rappelait sa longue chevelure blonde, son beau visage et son sourire éblouissant et légèrement naïf perpétuellement affiché. Il se souvint des après-midi au lac, de ses baisés, de leurs longues discussions la nuit, et de la bague qu'il conservait encore dans la boite à gant de son auto. Quelques larmes perlèrent au coin de ses yeux, qu'il chassa aussitôt avant de reprendre le contrôle de ses émotions. Il ne devait pas se laisser aller. Simplement regarder devant lui, sans pour autant ignorer le passé, mais toutefois en faire une force. Il devait faire ça pour lui, pour William... Pour Caroline...
    Il s'arrêta en face du Café Soleil. Son ami n'était pas encore arrivé. Il sortit de la voiture, les traits du visage fermé, et après avoir commandé un double café noir et corsé, il s'assit en terrasse, laissant la douce brise caressé son visage impassible, qui laissait stoïquement et douloureusement les émotions cloîtrées au fond d'une cage mentale et, il l'espérait, inébranlable.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Quand on laisse tout derrière soi... [pv William Cassel]   Sam 5 Avr - 21:34


 ❝Quand on laisse tout derrière soi...❞
feat. Klaus Brechamps.



Aujourd’hui, j’ai rendez-vous avec Klaus, mon meilleur ami depuis des années déjà. Il avait besoin de moi, surtout en ce moment, & depuis l’accident qui avait emmené sa future fiancée à jamais. Cette journée avait était très éprouvante pour lui, mais pas que pour cela. Malheureusement. Une chose s’était produite, une chose inimaginable mais pourtant bien réelle. Ça aussi, ça l’avait bouleversé mais, au fond, je ne savais pas ce qui l’avait le plus chamboulé mais, c’était sûr qu’il n’était plus le même. D’ailleurs, ce n’était pas le seul à avoir vu des choses bizarres ces derniers temps, moi aussi j’avais vécu des choses que je ne pouvais comprendre. Enfin, je ne sais pas si c’était vraiment étrange mais, plus le temps passait, plus je me posais des questions là-dessus… & cet accident, m’avait fait ouvrir les yeux.
 
Je m’étais levé à 6h, comme tous les jours, pour pouvoir aider ma mère à la traite des vaches & des chèvres qu’on avait. Oui, j’étais un enfant fermier, héritage familial. Cette vie me plaisait, elle était différente des autres mais, je n’étais pas comme tout le monde. J’aimais ça. Cette vie me plaisait même si elle était fatigante mais, il m’en fallait bien plus pour m’achever. Donc, levé à 6h, je me préparai pour la traite, me lava puis parti à mon rendez-vous vers 11h15. J’avais un peu de retard mais, je savais que Klaus me pardonnerai puis il me comprendrait car, lui aussi vivait un peu près la même vie que moi.
 
Ce rencart, on en avait parlé depuis longtemps, mais on voulait un endroit neutre pour cela même si, chez nous n’était pas un mauvais endroit mais, on ne voulait pas d’oreille qui se baladait du moins, pas avec ceux qu’on côtoyait tous les jours comme nos parents ou frères & sœurs. On avait parlé des choses étranges qui se passaient en ce moment, dans nos vies respectives. Il m’avait parlé d’une solution, partir pour essayer de comprendre ce qu’il nous arrivait. Je lui avais dit que non, que je ne pouvais partir mais que j’y réfléchirai tout de même, & ce rencart servirai à le lui donné ma réponse définitive. Je ne l’avais pas vraiment en fait, j’y réfléchissais encore en voiture, ne sachant pas totalement si je devais tout quitter pour cette quête, complètement folle & inconsciente mais, ce qui m’avait fait hésité était que je ne voulais pas le laisser partir, il était mon meilleur ami, je ne pouvais pas le voir partir, & encore moins seul, vu son état mental à cause de ce qu’il s’était passé récemment.
 
J’arrivai alors au  Café Soleil & aperçu Klaus à la terrasse avec son café déjà servi. J’avançai vers lui avec un large sourire & lui fit un signe de la main « Klaus ! » A sa hauteur, je m’assois face à lui. « Ça va mec ? » Un signe au serveur, il arrive, & commande un chocolat chaud. Oui oui, vous avez bien entendu, un chocolat chaud, je ne suis pas vraiment café moi… Même si j’suis un mec mais, l’odeur & le goût, non, très peu pour moi…


@Eques sur Never-Utopia

 


Dernière édition par Morgan William Cassel le Mer 7 Mai - 22:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Quand on laisse tout derrière soi... [pv William Cassel]   Mar 6 Mai - 0:06


 ❝Quand on laisse tout derrière soi...❞
feat. PV Morgan William Cassel



Son café était presque terminé. Klaus attendant toujours Will, qui tardait à arriver. Bah ! Son ami avait la fâcheuse tendance a être en retard. Toujours est-il que le jeune homme attendait patiemment, la cuillère tournoyant entre ses doigts. William se montra enfin. Il lui fit de grand signe et le salua. Klaus lui répondit d'un sourire, tandis que son meilleur s'asseyait face à lui, et qu'un serveur lui apportait un chocolat chaud. Le jeune homme resta quelques instants pensif, puis il prit la parole :

" Je pense que ce qu'il nous arrive est loin d'être anodin ! Il y a forcément une raison, et je suis certain que ce n'est pas ici que nous la trouveront "

Il observa William, attendant sa réaction. Klaus savait qu'il avait du mal à partir, car il était heureux ici. Mais sans savoir trop pourquoi, le jeune homme se doutait que William le suivrait : d'une il ne le laisserait pas partir seul. De deux, il voulait tout autant connaître la vérité que lui. Klaus enchaîna :

" Tu as parlé des Etats-Unis, d'après un de tes rêves. Je pense que nous devrions aller là-bas en premier. Nous y trouverons peut-être des réponses. "

Klaus poursuivit, plus compatissant :

" Ne t'inquiète pas ! Nous reviendrons ici quand tout sera terminé ! "

@Eques sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Quand on laisse tout derrière soi... [pv William Cassel]   Mer 7 Mai - 22:37


 ❝Quand on laisse tout derrière soi...❞
feat. Klaus Brechamps.


 
Rendez-vous avec Klaus au café du coin pour qu’on parle de chose importante qui nous arrivait à tous les deux en ce moment. On en avait parlé depuis longtemps &, c’était pour mettre les choses au clair, être certain de nous mais surtout, il voulait mon avis sur une de ces décisions. Je n’avais pas encore vraiment décidé mais, je me devais de le lui dire, en face, & qu’on en parle calmement autour d’un bon café & chocolat.
Le rencart était au Café Soleil, près de chez nous, en terrasse, profitant du soleil présent. Arrivé là, en retard comme très souvent, je vis Klaus, mon meilleur ami qui m’attendait avec son café. Je lui fis signe, pris place & commanda ma boisson chaude qui n’était qu’autre qu’un chocolat bien sucré. Klaus n’avait rien dit, ou très peu mais, quand il prit la parole, il ne tourna pas autour du pot, il entra dans le vif du sujet directement.

 
Le brun avait pris son air grave, sérieux, celui qu’il prenait peu souvent &, ça ne prévoyait rien de bon. « Je sais bien Klaus, & je suis d’accord avec toi mais… Comment je vais annoncer ça à la famille ? Tu sais très bien qu’ils ont besoin de moi, & vice versa… Je … Je ne sais pas…» Je n’appréciais pas vraiment son idée, simplement parce que je devais quitter tout ce que je connaissais, aller à la découverte de terres inconnues. Ce n’est pas que j’en ai peur, c’est de tout laisser derrière moi qui me fais peur. Je bus une gorgée de mon chocolat mais, il me brûla la langue & la gorge. J’en grimaçai & reposa ma tasse encore fumante. Je l’écoutais enchaîner, ne sachant même pas s’il m’avait écouté.
 
Je soupirai quand il parla d’un de mes rêves. Je n’aimais pas quand il en discutait, j’avais toujours peur qu’il m’en veuille pour celui que j’avais fait sur Caroline, sa future fiancée. Je redoutais constamment ce moment, je ne savais rien de ce qu’il en pensait & je n’aimais pas vraiment ça. Mais, il ne semblait pas en faire allusion, seulement des Etats-Unis. « Ouais j’sais… Mais, de toute façon, te connaissant, je ne te ferai pas changé d’avis hein ? &, tu me connais, je ne te laisserais pas partir seul alors oui, je t’accompagne..» Ca ne me plaisait pas mais je savais, qu’au fond, il avait raison puis, si j’avais eu ce rêve, ce n’était certainement pas pour rien alors, pourquoi pas essayer de les suivre ?
 
Mon inquiétude dû se ressentir car il me rassura directement en me disant qu’on reviendra au plus vite. Je lui fis un léger sourire mais, je n’étais pas complètement  ravi de cette idée. Je repris ma tasse pour avaler une nouvelle gorgée, moins chaude que je pu engloutir facilement.

@Eques sur Never-Utopia

 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Quand on laisse tout derrière soi... [pv William Cassel]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand on laisse tout derrière soi... [pv William Cassel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» C'est quand on a tout perdu qu'on est libre de faire ce que l'on veut - Julia
» la liberté, c'est quand t'as tout perdu ✖ az
» ti conte de quand j'etait tout petit
» Veux-tu courir avec moi? (PV Lakini)
» leannehumphrey ♣ J'ai entendu qu'il y avait un accord secret que David jouait et cela plaisait au Seigneur mais la musique te laisse tout à fait indifférente, n'est-ce pas ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Extraordinary Special Agency :: RP terminés / abandonnés-