AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Elya... Ce spécimen...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 185
Expérience : 100
Date d'inscription : 18/07/2014
Nom de l'avatar : Inconnu (pour le moment)
Présence : Présent!!!
Localisation : Oxford, Territoire Ouest

Feuille de personnage
Liens:
Doubles comptes:
MessageSujet: La Elya... Ce spécimen...   Lun 11 Mai - 18:36


Fiche de Personnage

Elya Perton

Fiche d'identité
Nom et prénom : Perton Elya
Âge : 24 ans -présumés
Date de naissance : inconnue - mais choisie par parents adoptifs: 2 février
Sexe : Féminin
Sexualité : Hétérosexuelle
Nationalité : Territoire de L'Ouest
Groupe souhaité : Alpha

Liste des pouvoirs :


Code du règlement :


A quoi ressembles-tu ?

Cheveux :  Blonds
Yeux : Marron-noisette
Taille :  1.75
Poids : 67 KG
Tatouage / Piercing : Nope
Style Vestimentaire :  Classique, très simple: tailleurs, pantalons de toile, quelques jeans, des tee-shirt, polos, chemises de couleurs unies. Rien de remarquable. Rarement des jupes, ou alors serrées. Et ne parlons pas des robes, elle doit en avoir une seule qui prend la poussière dans son armoire depuis des années.
Signe particulier :  Ses yeux virent au bleu ou au vert lorsqu'elle utilise plus longuement ses pouvoirs, de façon totalement inexplicable.

Paragraphe description globale : Elya est discrète, on la remarque rarement et elle ne veut pas être remarquée. Elle bouge assez vivement, parfois d'un pas tellement leste qu'on dirait qu'elle sautille. Sa silhouette longiligne mais bien proportionnée plaît aux hommes même si elle se soucie tellement peu d'eux ou de son apparence qu'elle ne le remarque pas. Elle a un visage ovale, doux sans être enfantin, de grand yeux (elle a d'ailleurs une très bonne vue) et une bouche très fine. Elle est un peu maniérée mais sans entrer dans l'excès.



Mais... A quoi penses-tu ?

Qualités : Déterminée, observatrice, curieuse, intelligente et intellectuelle, courageuse, parfois sereine et sûre d'elle, respectueuse, parfois très rêveuse et pensive, douce.
Défauts :  Solitaire, tétue, parfois impulsive et sournoise, lunatique par moment, étourdie, timide.

Hobbie / Passe temps :  Lire (beaucoup), réfléchir à des problèmes scientifiques ou non, nager, dessiner (bien qu'elle ne soit pas extrêmement douée).
Phobie : Les hôpitaux, et les services sociaux, elle ne supporte pas d'entrer en contact avec tout ce qui a trait à ce genre d'autorité. Elle panique dès qu'elle s'en approche un tant soit peu. Agoraphobe aussi, bien qu'elle sache se contrôler.

Ce qu'il aime :  Les études, tout ce qui a trait au savoir sous toutes ses formes, sa curiosité intellectuelle touche vraiment tout. Elle aime aussi les grands espaces verts, la campagne Irlandaise, mais d'un point de vue lointain, sinon elle adore vivre en ville. Elle aime toucher et expérimenter aussi.
Ce qu'il déteste :  Les insectes, la boue et l'humus. Elle a aussi du mal avec les formes d'autorités telles la police et l'armée, elle respecte mais plus elle en est loin, mieux elle se porte.
Manies / TOC :  Manie inconsciente: oublier ses clés, ou son portable, ou ses dossiers, et s'en rappeler en arrivant. Manie consciente: entortiller des mèches de cheveux en société, lorsqu'elle est mal à l'aise et fumer aussi, dans les même circonstances, ça lui donne une contenance, mais elle n'est jamais tombé accro à la nicotine, allez savoir.

Rêve / but :  Faire avancer la science grâce à ses recherches sur la biochimie moléculaire. Comprendre d'où lui viennent ses pouvoirs et pourquoi tant de gens veulent la manipuler à cause de cela.

Paragraphe description globale : Elya n'est pas à l'aise au contact des gens, elle préfère la solitude d'un laboratoire ou d'une bibliothèque aux conférences bondées où elle se sent obligée d'aller de temps en temps. Elle évite autant que possible de s'approcher des puissants de ce monde, elle préfère rester confinée dans sa petite communauté scientifique. Elle n'a pas vraiment d'amis, et sa nature calme et timide l'incite rarement à s'approcher des gens. De même, elle se laisse difficilement aborder, et préfère observer les comportements humains de loin, sans pour autant se montrer froide et désagréable lorsqu'on l'aborde. Elle commence à prendre un peu plus confiance en elle, c'est très discret mais visible pour qui fait attention.
Elle sait bien que le CST veut qu'elle les rejoigne mais elle tient à son indépendance et s'y refuse. D'autant qu'elle a la sensation que ça la bloquera dans ses recherches. Elle aime sa solitude et son autonomie, elle choisit ce qu'elle veut faire et ça a de l'importance pour elle. Elle tient ses parents adoptifs loin de tout cela, de fait, elle ne les a pas vu depuis un peu plus d'un an.
Elle devine que l'intérêt du CST a à voir avec ses pouvoirs, et qu'elle y trouvera peut-être des réponses faciles à ses questions. Sauf qu'elle n'a que faire des réponses faciles, elle aime la difficulté, les problèmes épineux, elle aime réfléchir pendant des semaines sur un seul problème jusqu'à arriver à la solution. Et pour tout ce qui la concerne aussi personnellement que ses capacité, elle préfère vraiment comprendre par elle-même et ne pas s'impliquer auprès de gens qui voudraient l'utiliser - sûrement à de mauvaises fins en plus.<
/p>



Racontez-moi votre histoire.

Il y a douze ans, je me suis réveillée dans une pièce impersonnelle, froide et vide. Un ordinateur bipait près de moi, je reposais sur un lit inconfortable et blanc. Le faible rayon de lumière qui perçait au travers des rideaux tirés me permirent de comprendre que j'étais dans un hôpital. Je baissai les yeux, je vis des dizaines de tuyaux sortant de mon bras pour rejoindre l'ordinateur. Je pris peur. Je commençais sérieusement à paniquer, incapable de comprendre pourquoi j'étais ici quand une femme entra dans ma chambre. Elle ouvrit les rideaux et me lança un regard qu'elle espérait doux, mais qui ne l'était pas.
"Ne t'inquiète pas, tes blessures ne sont pas très graves, tu as été retrouvée sur le parvis d'une église, inconsciente. On t'a amenée ici pour que tu reçoive des soins. J'espère que tu vas mieux. Comment t'appelles-tu?"

Tandis que je lui soufflai mon nom, je me sentis seule, comme si j'avais perdu toutes mes attaches. Ce qui était le cas.

On me diagnostiqua amnésique, et dans le défilé de policiers qui passa dans ma chambre, aucun ne su me dire si j'avais une existence avant ce que les docteurs appelaient "le trou noir". Quelques jours plus tard, on me plaça dans un orphelinat et l'on m'inscrivit à l'école du quartier. Là, je devins vite la tête de classe, toujours première dans toutes les matières. Je comprenais tout et apprenais sans difficulté. Quand on me félicitai pour mes notes, je me sentais un peu plus maitre de mon destin, moins perdue dans un monde qui m'avait oublié.

Bizarrement, ce n'est ni mon caractère, ni mon apparence qui charmèrent le couple Irlandais en recherche d'enfant, mais mes résultats scolaires. Tout ce qu'ils souhaitaient c'était une héritière dont ils pourraient être fiers. Ils ne furent pas déçus, c'est un fait.

Les papiers furent signés et je m'installais avec ma petite valise dans une maison deux fois plus grande que l'orphelinat d'où je sortais. Je vécus une vie de princesse, mes parents adoptifs veillaient toujours à ce que je ne manque de rien. Je ne fus jamais très proches de ma mère, en revanche, je réussis à créer une relation avec mon père. Nous n'étions pas des confidents mais sa présence me rassurait lorsque je n'allais pas bien. Il était très simple dans ses manières, très proche de la nature et d'un tempérament plus proche du mien. Ma mère adoptive n'était pas méchante, loin de là, mais elle gardait une certaines distance par rapport à moi, comme si à chaque instant je pouvais partir et la décevoir et qu'elle préférait ne pas trop me connaitre pour ne pas être touchée. J'appris plus tard la raison de son attitude: elle avait perdu un enfant, l'empêchant de tomber de nouveau enceinte.

Quelques années après mon entrée dans leur famille, je demandais à être inscrite à Oxford dans la section scientifique. Je partis donc en Angleterre pour faire des études dans les sciences avec spécialisation en Physique-Chimie. Sans surprise pour mes parents, ni pour moi, je réussis à décrocher mon diplôme avec brio. J'avais travaillé dur, évité tout contact prolongé avec les autres étudiants qui me prenaient pour une snob et j'étais fière de moi, bien que je ne le montrais pas.

Ayant décroché mon diplôme et n'ayant toujours pas satisfait ma soif de savoir, je décidai de devenir chercheur. Devant le choix qui s'offrait à moi, je mis longtemps avant de me décider et de choisir la biochimie moléculaire. Un sujet passionnant et quasiment inépuisable dont j'avais hâte de percer les secrets les plus profonds.


Il y a un an, j'ai découvert que je possédais quelques... capacités particulières. Depuis, j'ai appris à maitriser la première, mais une autre est apparue. Je ne sais pas dans quelles mesures cela va affecter la vie que je me suis construite mais j'en ressent déjà une certaines pression. Le gouvernement mondial a, je ne sais comment, appris des choses à mon propos. Je me sens observée et je commence à en avoir marre. Avoir autre chose que mon cerveau et mes connaissances pour me défendre contre eux si besoin me rassure, et me permet de garder confiance en moi. Mais je n'abandonnerais pas mon labo, et je ne laisserais pas des pouvoirs surgit de je ne sais où diriger ma vie.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

La Elya... Ce spécimen...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Elya pour le renom, et les primes
» Arrivée ďElya
» Je suis ton maître [PV Elya] [TERMINE]
» Spécimen unique et nanesque, Valgerd !
» Euh... Une chasseuse de prime se présente, Elya Tose.[Terminée !!!]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Extraordinary Special Agency :: Le laboratoire d'étude :: Présentations :: Présentations validées-