AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une année décisive. [Flash-Back]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Alpha du Cercle
Messages : 165
Expérience : 93
Date d'inscription : 29/03/2014
Nom de l'avatar : Evangéline (Negima)
Présence : Présente
Localisation : Territoire de l'Est, Vienne

Feuille de personnage
Liens:
Doubles comptes:
MessageSujet: Une année décisive. [Flash-Back]   Dim 8 Mar - 12:15

Katharina Iris.
Le jour où tu liras ça, tu auras sans doute découvert quelques un des secrets qui forgent chaque jour ton existence. J'espère que tu trouveras en ces livres la force d'avancer malgré les mensonges qui on tissé ton passé. Ne m'en veux pas, ma douce Kathy.
Je t'aimerai à jamais.
Maman


Ces quelques mots, d'une écriture manuscrite très soignée, décoraient la première page d'un des nombreux cahiers.

C'était pour Kamiko, ou plutôt Katharina, le premier jour qu'elle passait dans les locaux du Cercle. On lui avait alors fait découvrir touts les immeubles sobres et passe-partout, tous les étages. Où trouver de quoi manger, ou se trouvait son appartement. Ce fut une dure journée, où elle n'avait d'ailleurs pas encore rencontré Alexander, cet homme qui l'avait alors contacté par les rêves. Est-ce qu'il existait vraiment ? C'était à s'en poser la question.

Lorsqu'elle avait alors été investir sa chambre, elle avait trouvé un petit carton sale contenant trois livres. Il était entièrement recouvert d'un cuir abîmé par le temps. Ils n'avaient pas été entretenus, certainement les avait-on mis à la poussière, sur une étagère que l'on voudrait oublier. C'était comme s'il venaient de sortir du passé. Sur leur dos, des chiffres étaient gravés manuellement, artisanalement. Et lorsqu'elle l'ouvrit celui affichant le numéro un, ce fut un sentiment étrange, mêlé de panique et d'excitation, d'envie et de peur, qui l'envahirent. Un soupire, un autre. Il s'agissait de livres, de cahiers, que sa mère lui avait écrit dans l'espoir qu'elle puisse le lire un jour. Son passé se trouvait là, étalé sur ces centaines de pages.

Elle ne savait pas qui avait bien pu lui laisser ça. Ni comment est-ce que ces personnes avaient pu les acquérir. Cependant, elle comptait bien prendre le temps de lire, de savourer, le moindre mot, la moindre lettre. En le parcourant des yeux, elle y découvrait une écriture vraiment belle. Presque calligraphiée. Ses yeux étaient mouillés, sa bouche entre-ouverte. Elle n'en revenait tout simplement pas. La fatigue la submergeait, mais elle ne pouvait pas s'empêcher de s'attaquer à l'ouvrage. Ni une ni deux, elle tirait alors les couvertures de son lit, s'y installait toute habillée, et se mit à lire.
 
Tu es partie hier, et tu nous manque déjà terriblement. J'étais contre cette histoire. Depuis le début, je savais que le projet qu'il menait était une utopie. Et delà à ce qu'il te choisisse toi en tant qu'Alpha... C'était pour moi une idée d'autant plus folle. Tu sais, il m'a convaincue que c'était ce qu'il y avait de mieux. Que cela irait au mieux pour toi et te promettrait une vie meilleure. C'est avec ce genre d'argument qu'il m'a convaincue. Mais maintenant que tu n'es plus là...

Alors je t'écris. Même si je sais que tu reviendra. Même si je sais que tu y es bien. Au moins, j'ai un peu l'impression de t'avoir près de moi. Ma fille unique, ma belle Kathy. Tes boucles blondes manquent à mes mains. Ton frère aussi se languit de toi. Il se demande pourquoi est-ce que tu es parti sans lui, pourquoi est-ce qu'on l'a arraché à toi. Vous êtes si proche l'un de l'autre. J'espère que l'éloignement ne cassera pas ce lien si précieux que vous avez en vous. C'est un diamant que beaucoup envient.

Je ne sais pas ce que tu fais. A cette heure tardive, tu es certainement en train de dormir, petite fleur. Ton père est encore au travail, comme d'habitude. Et je suis seule... Je suis si seule... J'espère que tu ne penseras jamais que de te laisser aller au Conseil fut simple. C'est, je crois, la pire chose qu'il puisse m'arriver... nous arriver...

Les heures passent et je ne sais pas quoi faire. Ton frère dort dans votre lit. Il a beaucoup pleuré avant de s'endormir. Ici en Autriche, il fait vraiment beau, la nuit est claire, et la lune est pleine. Et en Amérique ? Il doit faire jour encore chez vous. Quand on y pense, c'est un peu comme si j'étais dans le futur par rapport à toi. C'est amusant. Tu me


Katharina s'était endormie en pleine lecture. Le coeur chamboulé, les idées floues. Cette nuit là, ses rêves furent agités. Elle y découvrait une femme très grande, aux traits tirés et très maigre, mais dont le regard débordait d'amour. Elle y assimilait aussi l'image d'un jeune garçon à celui de son Jumeau retrouvé quelques jours plus tôt. Celui-ci devrait la rejoindre d'un jour à l'autre, lorsque la demoiselle serait correctement installée. En attendant, elle devrait prendre place dans le Cercle. Elle n'avait toujours pas rencontré l'homme, mais on lui laissait régulièrement des messages, des instructions, de sa part. Alors il existait vraiment ?

Katharina se baladait toujours avec le premier cahier abîmé. Dès qu'elle avait une minute à elle, c'est à dire surtout lors des repas, elle l'ouvrait et lisait quelques pages. Elle était fascinée par cette écriture penchée et pleine de courbes. Au fil des mots, elle y découvrait son passé. Elle se faisait une image de ce qu'elle avait pu oublier. Et la porte qui retenait sa mémoire se brisait petit à petit. Elle apprenait que même étant petite, elle avait eu un chat. Mais que ce dernier était mort, écrasé. Elle ne se souvenait pas de lui, mais un sentiment de chagrin sourd secouait ses entrailles. Elle l'aimait certainement beaucoup.

Finalement, ce ne fut qu'une fois dans son lit, après avoir lu des tonnes de papiers administratif et après avoir apprit le règlement et le fonctionnement du Cercle, qu'elle pu se pencher plus sérieusement sur les écrits de sa mère biologique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Une année décisive. [Flash-Back]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Made in Flash Back
» Un professeur un peu spécial... [Flash Back]
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» Touché Coulé. [Flash-Back][Pv Ben]
» Un pti Flash Back...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Extraordinary Special Agency :: Neokosmo :: Territoires de l'Est :: Vienne :: Centre der Kreis :: Habitations :: Studio de Katharina I. Mayer-